Démarches d'intervention

Choisir les sites

Finalité : Assurer le choix des sites d’implantation des fermes

Dans le cadre de la sélection des sites, un comité de « Sélection des sites d’implantation des fermes et des DAC » présidé par le Directeur Général de l’Agence est mis en place.

Il regroupe les représentants de la Direction des Etudes, de l’Aménagement et des Infrastructures, de la Direction de la Formation et de la Mise en Valeur, du Service d’Appui à la Promotion de l’Initiative Privée et de la Cellule Informatique et Suivi-Evaluation.

Ce Comité se réunit chaque semestre sur convocation du Directeur Général afin de sélectionner, conformément aux critères définis, les localités qui procureront aux fermes suffisamment d'atouts pour atteindre les objectifs visés.

Réaliser les aménagements et infrastructures hydro agricoles

Finalité : Livrer des infrastructures et des aménagements hydro agricoles et d’élevage conformes.

­

Avant tout aménagement, des études préalables sont réalisées sur les sites de projet. Ces études portent sur des thèmes aussi variés que l’agronomie, la topographie, l’hydrologie, l’hydrogéologie, la pédologie, la sociologie etc… Le résultat de ces études permet d’établir les plans d’aménagement et de définir le mode de mise en valeur des fermes.

­

En plus des axes d’intervention initialement définis au démarrage de l’ANIDA relatifs à la création de pôle d’émergences agricoles(fermes villageoises) et l’appui à l’initiative privée, d’autres axes éminemment stratégiques ont été établis pour davantage répondre à l’engouement manifeste des sénégalais pour le retour vers l’agriculture. Il s’agit particulièrement du programme d’aménagement de « Domaines Agricoles communautaires (DAC) », du programme de valorisation des « Excédents de débit des forages » et de la « Mise en valeur des bassins de rétention ».


­

La maîtrise d’œuvre de tous ces aménagements est dans certains cas confiée à des Cabinets d’Etude qui assurent pour le compte de l’ANIDA les études de conception et le contrôle des travaux. Ce travail peut être fait pour des projets de moindre envergure par le pole d’expert de la DEAI. L’élaboration des cahiers de charges pour la sélection des Entreprises est faite sur la base des résultats des Etudes et reste dans des proportions conformes à la disponibilité des ressources budgétaire.

Pour les travaux d’aménagement et d’équipement des fermes, les experts du Génie rural chef de projet assurent le suivi et le contrôle des entreprises et bureaux d’étude. Ils sont responsables du pilotage de l’exécution des tâches définis dans le projet conformément aux dispositions contractuelles. Des rapports de mission attestent de l’avancement physique des travaux confiés.

­

La traçabilité de l’exécution des travaux et prestations de services est garantie au travers de classeurs établis pour l’intégralité des projets pilotés. Ces enregistrements proviennent des entreprises de travaux, bureaux de contrôle et de l’ANIDA.


­

La conformité des ouvrages est certifiée par les procès verbaux de réception des travaux et des équipements qui notifient la bonne exécution des prestations et conformément aux règles de l’art. La garantie de qualification du personnel clé exécutant les travaux et prestations de services est requise et est prouvée par les références du personnel proposé par l’entrepreneur dans des prestations de nature et de complexité similaire aux prestations pour lequel ils ont à intervenir. Pour les travaux d’aménagement, une garantie de bonne fin d’exécution permet au bout de garantir pour une durée annuelle les ouvrages et équipements réalisés. Si aucun dysfonctionnement imputable à l’entreprise n’a été noté, un procès verbal de réception définitive est établi pour boucler le projet.

Sélectionner les agriculteurs et les Insérer dans les fermes

Finalité : assurer une sélection transparente et équitable des agriculteurs, les organiser et les installer


Dans le cadre de la sélection des agriculteurs, un « Comité local de sélection et de suivi » présidé par le Sous-préfet et regroupant les acteurs locaux est mis en place pour assurer une démarche participative et inclusive dans la sélection des bénéficiaires. Un travail de recensement est organisé par l’équipe socioéconomique afin d’identifier les intéressés et de les inscrire dans des fiches individuelles de demande d’insertion.


Ce comité, sous le contrôle de l’équipe procède à la sélection des bénéficiaires conformément aux critères d’équité, de genre et d’âge (18-50). Les agriculteurs installés se réunissent et forment les GIE et l’Union des GIE. Cette dernière, par un contrat de concession avec l’ANIDA, est chargée de la gestion et de l’exploitation de la ferme. La prise en charge des frais de constitution des GIE est assurée par les bénéficiaires et l’Agence facilite l’ouverture de compte bancaire au nom de l’Union des GIE.

Appuyer la mise en valeur des exploitations hydro agricoles

Volet Agricole


Finalité : Assurer l’organisation des producteurs ; améliorer la productivité et le rendement des pôles agricoles grâce à une activité de conseil agricole et de formation


L’aménagement des périmètres agricoles, les programmes annuels de mise en valeur et les contrats de production permettent de sélectionner les spéculations et les itinéraires techniques de production. Les études techniques et commerciales cautionnent les engagements de production pris envers les promoteurs privés et les exigences de consommation locale. Des rapports de visite élaborés par les experts agricoles statuent sur le suivi-contrôle périodique des activités de production des différentes exploitations. L’appui technique apporté garantit le respect des activités planifiées de la préparation à la production agricole. Les périodes de mise à terre des semences et d’application des pesticides sélectionnés sont particulièrement contrôlées. Les rapports d’activités agricoles établissent, sous une fréquence déterminée, le bilan global des campagnes de production.


Volet renforcement des capacités des producteurs


Finalité : Développer les capacités professionnelles des acteurs pour une meilleure prise en charge des exigences en termes de production, de gestion des exploitations et des besoins de consommation.


En sus des formations de base, les besoins en renforcement des capacités sont recensés auprès des bénéficiaires. Ces besoins découlent également de l’analyse des données des activités de formation réalisées ainsi que des spécificités des exploitations agricoles (aménagements et infrastructures – contrats de production). Les formations mises en œuvre par l’expertise interne ou la sélection de prestataires de formation (suivant les règles de passation des marchés publics) sont planifiées et sanctionnées par des rapports de formations. Les enregistrements apportant la preuve de ces réalisations (attestations – modules et outils de formation) sont également conservés. Différentes évaluations sont effectuées afin de garantir le respect des exigences de formation. Des classeurs de formation sont tenus à jour pour assurer la traçabilité des actions de formation des producteurs.


Volet commercialisation


Finalité : Contribuer à la viabilité économique des pôles d’activités agro-sylvo-pastorales par le développement de systèmes de commercialisation efficaces et efficients.


Des objectifs spécifiques sont poursuivis et périodiquement revus afin de garantir l’adéquation des programmes de cultures et de commercialisation des productions aux marchés-cibles. Un programme d’activités permet d’assurer le suivi opérationnel des objectifs spécifiques. Ce schéma permet de compléter et d’optimiser le dispositif d’encadrement des producteurs des différentes exploitations agro-sylvo-pastorales notamment par la sécurisation des contrats de production, des actions de promotion des produits locaux, la mise en relation directe entre producteurs et consommateurs . Le dynamisme de résolution des problématiques de commercialisation assure aux producteurs une valeur ajoutée économique conséquente.

Promouvoir les productions Animales

Finalité : Promouvoir la production et la commercialisation de produits animaux dans les fermes agricoles (viande, lait, poisson, œuf…) en assurant l’installation d’exploitations modernes offrant des produits de qualité.


Les spéculations sont principalement déterminées par les conditions environnementales guidant le choix des espèces à élever et l’étude de marché indiquant le potentiel commercial des marchés ciblés. Un suivi-contrôle périodique, soutenu par un relais technique sur site permet d’établir la traçabilité des productions animales.


Le respect scrupuleux de la règlementation applicable est assuré par une forte documentation des activités de production et une expertise en la matière. Des rapports de visite garantissent le respect des bonnes pratiques de production et des perspectives de développement des activités. Les rapports d’activités statuent sur le bilan des campagnes de production.

L’appui à l’initiative privée

Finalité : Fournir les réponses adéquates aux sollicitations des promoteurs et producteurs privés.


Des sollicitations des promoteurs et producteurs privés enregistrées et validées conjointement avec la Direction Générale, des modalités d’accompagnement sous forme de package de services intégrés (techniques, économiques et financiers) sont formulées et communiquées. Les projets retenus tiennent compte de la stratégie d’intervention et de partenariat adoptée par la Direction Générale ainsi que des ressources budgétaires inscrites pour le volet « appui à l’initiative privée ».


La sélection et l’évaluation des dossiers sont soumises à des critères bien définis par l’Agence. La mise en œuvre des modalités d’accompagnement tient compte de la validation par le client des services retenus dans l’offre.

Assurer le suivi évaluation des activités

Finalité : Mesurer les effets et l’impact des fermes sur les bénéficiaires, évaluer les performances de l’Agence


Pour le suivi des activités des fermes, des indicateurs sont élaborés pour mesurer la performance de l’agence. Une procédure est établie pour renseigner ces différents indicateurs et assurer une bonne collecte des données afin de produire les rapports d’activités. Des situations de référence sont faites grâce à une enquête socio économique menée auprès des agriculteurs.


Elles ont pour finalité d’établir la monographie des zones d’implantation des fermes afin de saisir le village dans sa dynamique globale, ses activités, son niveau de développement rural d’une part, de mesurer l’impact des fermes dans les ménages des bénéficiaires et dans les villages d’autre part